Le tango argentin depuis ses origines en Argentine, jusqu'à notre époque contemporaine, a toujours intéressé les productions cinématographiques.

Au début du siècle dernier ce sont les studios d'Hollywood qui s'emparèrent de l'intérêt suscité en Amérique du sud et en Argentine par ce genre très chorégraphique et par le grand succès qu'obtenait Carlos Gardel le chanteur vedette de cette époque.

L'image du tango donnée par le cinéma fut d'abord assez caricaturale, ce ne sont pas les productions américaines du début du siècle dernier qui en donnèrent les meilleurs exemples. Heureusement ceci à beaucoup changé depuis, et quelques très bonnes productions aussi bien musicales que picturales ont vu le jour.

L'époque de Carlos Gardel

En 1934, peu de temps avant l'accident d'avion qui lui coûta la vie, Carlos Gardel avait tourné quelques films en France lesquels obtenaient un énorme succès en Amérique du sud. Et à New York il signe avec la Paramout un contrat pour la réalisation de deux films et une option pour quatre autres.

Il compose huit musiques pour, les films:"Questa Abajo" et "Le Tango à Broadway". Questa Abajo eu un tel succès à Buenos Aires, que les applaudissements ont provoqué les interruptions de projection pour repasser les séquences pendant lesquelles Gardel chantait.

 

affiche du film le tango à Broadway photo film el dia que me queras

 

Après ">

Carlos gardel suite

Après le succès des premiers films, Gardel a tourné El dia que me quieras,(le jour où tu m'aimeras). C'est dans ce film qu'il chantait volver et sus ojon se cerraron, (ses yeux se sont éteints).

ses yeux se sont éteints, et le monde continue. Sa bouche qui était mienne ne m'embrasse plus, l'echo de son rire éclatant s'est tu, et qu'il est cruel ce silence qui me fait si mal).

On voit bien ici le caractère pseudo émotionnel, très prisé à l'époque. Quand Gardel interpreta la chanson, il y eut à la fin un grand silence, puis une énorme ovation, même par ceux qui ne comprenaient pas la langue.

 

Avant de nous intéresser à l'époque contemporaine, il faut cependant citer une production du cinéma argentin de 1933, "tango" (le premier film parlant de ce pays), permettant de filmer les stars de la chanson de cette époque, avec des musiques de: Juan Dios Filiberto, Osvaldo Fresedo, Pedro maffia Juan d'Arienzo, et les actrices chanteuses du cinéma argentin, Libertad Lamarque et Tita merello. (ref. Jean-Pierre jacquet, la salida)

Et deux films récents :

- La leçon de tango de Sally Potter (1998) dont la bande son:"milonga triste" (le fichier sonore de qualité hélas imparfaite puisque en format mid figure sur ma page nommée accueil) dans ce film les scènes de danse sont riches.

- Tango de carlos Saura (1999) le film le plus cher du cinéma argentin, tous les styles de la danse argentine scènes de bals ou de milongas, avec la valse "Confiteria Ideal".

 

 

 

 

 

 

Après ">

Astor Piazzolla et les musiques de films:

En 1947 A piazzolla apparaît brièvement, jouant du bandonenon au sein de son orchestre, dans le film argentin:"El Hombre del Sabado (l'homme du samedi)". En 1949 il réalise sa première musique de film pour "Con los mismos colores (avec les mêmes couleurs)" du réalisateur Torres Rios. De 1950 à 1972 il signera une trentaine de musiques de films tous argentins.Ainsi"nonino" composé en 1954 est utilisé au début du film "Sucedio en Buenos Aires" c'est ce thème qu'il lui servira plus tard pour composer Adios Nonino à la mort de son père.

Et de nombreuses musiques de films ainsi: "los talos Amargos (les coupes amères) en 1956, le crack en 1959, brevo cielo et la fiaca en 1969." Une consécration de sa musique qui avait été si décriée, quand il joue avec son ensemble électronique "Divertimento9" dans argentinisima un film reportage sur les musiques folkloriques et provinciales d'Argentine.

Dans les films européens il put s'exprimer pour Lune de Miel de Nadine Trintignant, il pleut sur Santiago d'Helvio Soto, et aussi Lumière un film réalisé par Jeanne Moreau. Il a aussi écrit la musique de la bande sonore de Armaguedon, une production franco italienne avec Alain Delon, et la musique du film "Cadavres Exquis." En 1977 la musique de "Servante et Maîtresse" un film avec Victor Lanou et Andréa Ferréol.

A partir de 1977 A.Piazzolla, compose à nouveau diverses musiques de films pour les cinéastes argentins, et notamment pour un film qui fut interdit par la censure des hommes politiques de l'époque, "l'intruse" il se déchaîna dans une conférence de presse déclarant, "si j'étais Christiensen j'abandonnerais la citoyenneté argentine. Mais qui sont ces censeurs pour interdire une œuvre d'art" en attendant d'être autorisé en Argentine ce film battit des records d'audience à Rio de Janeiro. En 1983 après le retour de la démocratie, il compose la musique de trois longs métrages, dont "tangos l'exil de Gardel" de F.Solanas lequel fut primé en différents festivals, et Piazzolla reçu un César pour la musique. Finalement ce compositeur a su sortir le tango de son coté traditionnel, et prouvé qu'il pouvait être toujours une musique d'actualité.

retour

...re

r

 

re